Merlou

Instrument : à cordes essentiellement vocales

 

Historique : Mes débuts dans la cour d’une école maternelle de Bergerac n’ont pas laissé de traces inaltérables dans l’histoire de la chanson française.

Mes premières prestations lors des 3èmes mi-temps de matchs de rugby lycéens et en général lors de soirées ou repas quelques peu arrosées ont d’abord étoffé mon registre de fameuses chansons paillardes, pseudo-basques ou chants de marins. Elles ont laissé place petit à petit à Brassens, Renaud, Bobby Lapointe, Gotainer, Higelin …

Un an d’apprentissage de la guitare folk a eu raison de mes nerfs.

De fin de soirées en fêtes de l’huma, j’ai continué à obscurcir ma voix jusqu’à mon arrivée à La Rochelle où je me suis laissé entrainer pour 4-5 ans dans une chorale à Puilboreau.

De Mozart à Le Forestier, de Fugain en chant grégorien et de gospel en chant malien j’ai continué à suivre mon petit bout de chemin jusqu’à ce qu’il croise 3 lascars qui répétaient du Dutronc dans un garage. Après quelques E.Mitchell et A.Red, nous tentâmes une fête de la musique sous le nom de « Space Makers » et après quelques remaniements et quelques nouvelles recrues, nous voilà devenus les LEZARD MONIQUE dont vous avez forcément déjà entendu parler puisque vous êtes ici.

Matériel : 2 micros Shure SM58 et Seinnheiser e825s, des tonnes de cables de prises et de textes et d’imagination pour trouver des noms bidons, des logos et des lézards !

 

Mes influences :

De Bobby Lapointe à Jacques Higelin

De Téléphone à Bill Deraime

De Cabrel à Sanseverino

De Boris Vian à Michel Jonasz

De Richard Gotainer à François Beranger

De J-P. Nataf (Les innocents) à Hubert Mounier alias Cleet Boris (l’Affaire Louis Trio)

De Peter Gabriel à Joe Jackson …….

Pardon à tous ceux que j’ai omis de citer et merci encore aux autres